Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 15:20

Avi-news-1.jpg

 

Avi-news-3.jpg

 

 

 

Pour une plus grande lisibilité: http://www.citylocalnews.com/fr/pdf/ParutionsPDF.html

 

En France, au moins 9 municipalités ou agglomérations ont déjà opté pour la gratuité du transport en commun certaines depuis plus de 30 ans, près de chez nous l'agglomération d'Aubagne l'a mise en œuvre avec succès ( doublement de la fréquentation,) il y a deux ans. Pour Avignon les bénéfices sont nombreux ( Décroissance des rejets de gaz à effet de serre, droit au transport pour tous, réduction de la circulation automobile et donc fluidité du trafic, redynamisation du centre ville, désenclavement des périphéries urbaines et des quartiers populaires...).Le coût estimé pour le Tram est l'équivalent de 50 ans de gratuité ( 200Md'€ comparé aux 4Md'€ ).

Plus d'info: http://creavignon.fr/avignon-gratuite-des-transports-en-commun-mythe-ou-realite

Enquête détaillée: http://creavignon.fr/enquete-sur-les-transports-en-commun-du-grand-avignon

   Je vous invite à remplir massivement le sondage et à le faire remplir pour créer le buzz! Diffuser sans modération! http://www.avignonsondage.com/2011/05/gratuite-des-transports-en-commun-sur.html#more

Repost 0
Published by creavignon - dans Transports en commun
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 12:42
Bonjour à tous et bonne année 2011!
  
Je vous parvenir une invitation pour une rencontre autour du transport et de l'éco mobilité en présence de Jean – Yves PETIT, vice – président délégué aux transports et à l’éco mobilité.

Cette rencontre aura lieu le lundi 10 janvier, de 15 h à 17 h à la  MAISON POUR TOUS CHAMPFLEURY, 1 Rue Marie Madeleine - 84000 Avignon

 

Parmi les questions  qui pourront être abordées  Jean – Yves PETIT souhaite faire le point sur les projets en cours concernant l’étoile d’Avignon et le développement du réseau  prévu dans le cadre du Schéma régional de desserte ferroviaire voté en décembre par le Conseil Régional : Avignon – Carpentras et liaison gare SNCF – gare TGV, réouverture  gare Barbentane et  projet de réouverture ligne Orgon – Avignon .. ;

D’autre part nous pourrons évoquer  la délibération votée  également en décembre sur la politique régionale en faveur du vélo présente des opportunités pour développer le vélo en ville et les liaisons avec les gares et les lycées notamment

Enfin les questions relatives à l’amélioration de la qualité du réseau TER, de l’inter modalité entre les transports urbains et les transports régionaux, du fret ferroviaire pourront également être évoquées ainsi que les demandes plus spécifiques des associations et usagers.  

 

Merci de votre présence à cette rencontre, n’hésitez – pas à en informer les associations et particuliers pouvant être intéressées par le sujet

 

L'association CREAvignon y participera et nous serions ravis de vous compter parmi-nous.
Si le temps le permet, notre association vous présentera notre enquête sur les transports en commun du Grand Avignon que vous pouvez d'ores et déjà remplir en ligne: http://creavignon.fr/enquete-sur-les-transports-en-commun-du-grand-avignon
ou sur papier en téléchargeant le formulaire en PDF pour faire remplir l'enquête parmi vos membres ou dans votre entourage:  http://creavignon.free.fr/Questionnairetcga.pdf
 
Je vous signale également la pétition :

Améliorer l'accès au centre ville d'Avignon après 20h30

 

 

Pour Jean – Yves PETIT,  

 

Jean - Claude ALBERIGO

Chargé de mission

Délégation  Transports et éco mobilité

Tel 04 91 57 55 63  - Mob 06 71 74 60 41

  

 

91 57 55 63  - Mob 06 71 74 60 41

Repost 0
Published by creavignon - dans Transports en commun
commenter cet article
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 18:37

Enquête sur les transports en commun du Grand Avignon

Le collectif "Urgence Climatique et Justice Sociale" cherche à améliorer le transports en commun sur le réseau TCRA.
Pour nous aider à mieux connaitre vos déplacements et vos désirs dans le Grand Avignon, merci de répondre à ce questionnaire.
bus.png
Repost 0
Published by creavignon - dans Transports en commun
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 20:01

Bon, bien sûr en cette période de nativité ce n'est peut-être pas celui que vous attendiez tous!

C'est tout de même un évènement pour notre association et aussi beaucoup de travail pour Eric qui l'a rendu possible.

Je vous invite à y faire un tour et même vous y inscrire!

 

 

 Nouveau site de CREAvignon

 

 

 

Profitez-en pour signer la pétion!

 

Améliorer l'accès au centre ville après 20h30

Repost 0
Published by creavignon - dans Transports en commun
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 23:51

Avignon

Gratuité des transports en commun!

Mythe ou réalité?

 

Pas de ticket, pas de tourniquet, pas de contrôleur...

La première réaction en entendant parler de gratuité du transport en commun(TC) c’est de clamer : «C’est de l’utopie !».

Les faits contredisent cette réaction.

 

En France, au moins 9 municipalités ou agglomérations ont déjà opté pour la gratuité du transport en commun :

Vitré( l’Ille-et-Vilaine), Compiègne( l’Oise), Châteauroux(l’Indre), Colomiers( près de Toulouse), Issoudun(Oise) , Mayenne( Mayenne), Castre  et plus proche de chez nous Gap et tout récemment Aubagne.

Colomiers et Compiègne pratiquent la gratuité depuis 30 ans !

Aux États-Unis et en Belgique quelques villes ont également adopté la gratuité des TC.


A Vitré, par exemple, le maire Pierre Méhaignerie se désespérait de voir tourner des bus à vide. La décision de supprimer la billetterie a été prise en mai 2001. La mesure visait également à réduire la circulation en ville aux heures de pointe, notamment à la rentrée et à la sortie des classes. L'effet fut immédiat. Le trafic est alors passé de 47000 à 120000 voyages par an. " Il est clair, en France au moins, que la gratuité permet d'augmenter la fréquentation des transports en commun de façon durable ", observe Yves Duhamel, le directeur du cabinet Axiales, auteur d'une étude sur la question. A Hasselt en Belgique, la gratuité, conjuguée à une amélioration du réseau, a fait s'envoler la fréquentation de 30000 voyageurs par mois en 1997, à 267000 en 1999.

Les motivations et les bénéfices sont variés:

  •   Décroissance des rejets de gaz à effet de serre de l'agglomération en faisant un transfert des déplacements en voiture vers les bus.
  •   Droit au transport pour tous (Les personnes âgées, les jeunes, les précaires, les personnes à mobilité réduite n’ont bien souvent que les transports collectifs pour se déplacer, pour le travail, pour les démarches administratives, pour les courses, l’accès à la culture, à la santé...Il existe des exonérations, réductions, tarifs différenciés, c’est compliqué et discriminatoire, parfois injuste.).
  •   Réduction de la circulation automobile et donc fluidité du trafic.
  •   Redynamisation du centre ville.
  •   Amélioration de la qualité de vie.
  •   Rentabilisation un système qui coute cher(en subventions) pour une population restreinte.
  •   A terme création d'emplois car le service devra suivre la demande qui va croitre.
  •   Une mesure en faveur de l'augmentation du pouvoir d'achat, en réduisant les dépenses des ménages.
  •   Un désenclavement des périphéries urbaines et des quartiers populaires.
  •   Suppression des agressions de conducteurs pour voler la caisse.
  •   Une image d'ouverture et d'hospitalité qui fera la fierté des Avignonnais.
  •   Une mesure touristique.
  •   Mesure de santé publique (réduction de la pollution de l’air et déplacements pédestres jusqu’aux arrêts)

Comment financer cette gratuité?

La vente des tickets (4,5 M d’€) représente une faible part du budget de la TCRA ( 25Md’€).

Ces chiffres correspondent au budget des TC pour l’ensemble des communes du Grand Avignon ( G.A)

untitled.jpg

Le manque à gagner de la vente des tickets est à mettre en balance avec le cout des points de vente, du contrôle, les économies liées à la redynamisation du  centre ville et la réduction des couts d’aménagements de voirie pour améliorer la fluidité.

En effet plus de contrôleurs ni de points de vente ni de billets à imprimer. Le centre ville est de nouveau fréquenté sans avoir à y consacrer un budget particulier. La réduction de l'utilisation de la voiture permet de réduire les couts des équipements de voirie qui sont nécessaires pour fluidifier la circulation automobile.

Pour financer le libre accès aux TC il resterait donc à faire un transfert de budget(environ 1% du budget de chacune des communes du G.A). On pourrait envisager de réduire légèrement les investissements dans les voiries au profit des TC.

La politique menée jusqu’à présent favorise le transport routier qui lui est gratuit et engloutit des sommes énormes pour financer les voiries et les parkings. Les Avignonnais sont bien placés pour le savoir !

 

Une politique de gratuité des transports en commun s'appuie aussi sur la législation actuelle:

 

·         La “loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie”, du 30 décembre 1996

a rendu obligatoire l’instauration dans les villes de plus de 100 000 habitants d’un

“Plan de déplacements urbains” (PDU), qui vise la réduction de l’usage de la

voiture particulière au profit des transports publics, de la marche, du vélo.

·         La Loi d’orientation des Transports Intérieurs (LOTI), du 30 décembre 1982

est la loi fondamentale d’organisation des services publics de transport en France.

Elle a affirmé un droit au transport devant permettre de se déplacer « dans des

conditions raisonnables d’accès, de qualité et de prix ainsi que de couts pour la

collectivité »

En France, même si la gratuité du transport en commun est mise en avant par des associations dites de gauche , trois agglomérations de droite l’ont mise en œuvre. De même, dans un pays comme les États-Unis qui n’est pas reconnu pour ses penchants sociaux-démocrates des élus locaux, ont pu offrir à leurs citoyens un système de transport en commun gratuit.

Pour conclure :

Il est urgent de désengorger les trajets urbains, en intensifiant les réseaux de transports publics pour diminuer les embouteillages, les accidents et la pollution. Il faut libérer les espaces de la ville au profit des déplacements piétons, cyclistes et des transports en commun.

La gratuité des transports en commun répond à deux urgences, sociale et écologique, c’est de plus un moteur pour l’économie et l’emploi.

La gratuité s’entend comme la liberté d’accès à un service public, comme dans le cas de l’école publique, laïque et des hôpitaux.

Le libre accès aux transports en commun améliore la vie et réduit les dépenses des ménages, et le droit aux transports contribue au désenclavement des périphéries urbaines et des quartiers populaires.

Ce que les expériences françaises et américaines illustrent, c’est que la volonté politique municipale peut transformer une utopie en réalité!

 

CREAVIGNON a dès sa création inscrit la gratuité des TC dans ses objectifs. Ce dossier sera une des priorités pour 2010, certainement dans le cadre du collectif « Urgence Climatique Justice sociale » du Vaucluse (UCJS).

Si vous souhaitez réagir sur cette question rejoignez le groupe « gratuité des transports en commun » 

 

Jean-Pierre Cervantes

Président de CREAVIGNON

Repost 0
Published by creavignon - dans Transports en commun
commenter cet article
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 22:59

Débat sur la mobilité
demain sur la radio RCF Lumières 104,0 MHz de 18h15 à 19h.

CREAvignon, "Avignon à Vélo" et M. François LELEU conseillé municipal en charge du dossier débattrons de la mobilité sur Avignon.
Repost 0
Published by creavignon - dans Transports en commun
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 22:05

Chantal LAMOUROUX

Conseillère municipale

84000 AVIGNON

 

Le 4 juillet 2009

 

 

Madame la Présidente de Grand-Avignon

 

 

Vous avez dit : « Eté 2009, la ville en douceur ». Pas pour tout le monde !

 

D’ordinaire je pouvais aller à mon bureau (Conseil régional, impasse de l’oratoire) facilement en 15 ou 20 minutes environ par la ligne 4 d’Auriol à Place Pie et en revenir en autant, d’Horloge à Auriol.

 

Ce Jeudi 2 Juillet 2009 j’ai inauguré le nouveau schéma de transports.

 

J’ai donc pris le bus 4 à Auriol et ai dû changer à Limbert pour prendre la navette IM(intra muros ) jusqu’à Horloge (le chauffeur indique qu’il tourne directement sur St Ruf sans passer par 7ème génie comme prévu sur les dépliants horaires ), soit 34 minutes dont 10 minutes d’attente en correspondance alors que les TCRA indiquent une navette toutes les 5 minutes.

 

Au retour je prends la navette IM à Horloge après une attente de 10 bonnes minutes, jusqu’au nouvel arrêt Académie. Là, je dois traverser le boulevard Limbert pour prendre le bus 4 à Thiers soit à pied 80 mètres environ en traversant au feux de la Porte Thiers (2 attentes l’une pour traverser la rue Thiers, l’autre pour traverser le Boulevard Limbert). Au total, j’ai mis 38 minutes pour être chez moi.

 

Je suis encore alerte mais souvent chargée de dossiers. Mais que dire des personnes âgées qui font leurs courses en ville (aux halles par exemple), des handicapés, des mères de famille avec leurs enfants, qui doivent descendre de la navette puis traverser le boulevard Limbert avec ses 2 feux rouges ou encore des lycéens (Aubanel en particulier) qui, si le système persiste le 1er Septembre, seront tentés de faire au plus court en voyant leur  4 à l’horizon et traverseront le boulevard n’importe où ?

 

Comment a-t-on pu concevoir cette correspondance ? Quels techniciens ont-ils pu ne pas penser aux problèmes de traversée d’un boulevard ultra chargé et quels élus ont-ils pu entériner ce choix ? Sûrement des personnes ne prenant jamais le bus !

 

Je me permets d’indiquer, qu’en tant que Conseillère régionale, je préside le Comité de ligne (SNCF) Avignon – Bollène. Cette instance, réunie au moins deux fois par an, permet d’écouter les représentants des usagers de la ligne, les associations et syndicats et de faire remonter à l’exploitant, SNCF, les problèmes, les réclamations, les possibilités d’amélioration…

 

Je ne prétends pas que tout soit parfait et que la SNCF nous écoute toujours mais au moins existe une instance de dialogue.

 

Pourquoi Grand-Avignon n’a-t-il pas mis en place une pareille instance : écouter les usagers et les commerçants du Centre-ville, envisager les solutions les meilleures, synthèse de sécurité, rapidité de transports, accès aux commerces ??? Le nouveau schéma de transports a été parachuté sans concertation, sans mise en condition, sans préparation. Grand-Avignon a cédé aux pressions des « anti-bus en ville » au profit de plus de voitures en ville et plus de clients dans les grandes surfaces périphériques

 

Revenant à la ligne 4 (le problème est le même pour la 1), la solution ne serait-elle pas de les faire passer par St Lazare ou la correspondance se ferait sans traverser de voies importantes.

 

Dans tous les cas, ce schéma va-t-il être entériné au service d’hiver ? Si oui, gare aux accidents de piétons (Grand-Avignon, autorité de transports devra en être jugé responsable) et à la baisse de fréquentation de ces lignes…

 

Je vous invite Madame la Présidente de Grand-Avignon à parcourir la ligne 4 avec moi pour constater concrètement ce qu’il en est et écouter les usagers.

 

Nous devons réfléchir à une autre organisation qui prenne en compte l’environnement et les besoins des Avignonnais en terme de transports .

 

 

Madame la Présidente de Grand-Avignon

Monsieur le délégué aux transports de Grand-Avignon

Monsieur le Directeur des TCRA

Joël GRANIER, vice président de Grand-Avignon

La marseillaise

La Provence

Vaucluse hebdo

Vaucluse matin

Avignon 2014 paru le 05/07/09

Avignews

CREA envoyé le 04/07/09

Le Bloc des Avignonnais paru le 04/07/09

Repost 0
Published by creavignon - dans Transports en commun
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 05:43

La gratuité des transports en commun séduit les villes moyennes 
 

Les transports en commun de l'agglomération d'Aubagne seront gratuits dès 2009, à l'image de ceux d'une douzaine de collectivités en France. Des choix politiques facilités par la situation financière des transports des villes moyennes.      


    

Après avoir lancé l'idée pendant la campagne des municipales, Aubagne mettra en place la gratuité des transports en commun au premier semestre 2009. Le dispositif concernera l'ensemble du territoire de la communauté d'agglomération du pays d'Aubagne et de l'Etoile, soit 11 communes et plus de 93.000 habitants. Les élus relèvent que les recettes de la billetterie représentent moins de 9 % sur un budget annuel des transports de 9 millions d'euros. Sans oublier le coût de l'émission des billets, de leur contrôle... Au final, le surcoût de la gratuité est estimé à 700.000 euros, une somme que l'agglomération est prête à assumer avec, à terme, la perspective d'augmenter le taux du versement transport des entreprises de 0,6 % à 1 % si la population atteint 100.000 habitants. Le montant de la taxe passerait alors de 3 à 5 millions. L'objectif de la gratuité est à la fois de mieux remplir les bus et de limiter la place de la voiture dans le cadre d'un plan global qui mise également sur la création de transports en site propre au cours de la mandature.

Développement depuis 2000

Si elle n'est pas unique, cette démarche reste encore rare dans l'Hexagone avec un développement sensible depuis le début des années 2000 et une douzaine de collectivités concernées aujourd'hui. La ville de Compiègne a joué les pionnières il y a 33 ans et étend progressivement la gratuité à l'ensemble de l'agglomération depuis 2005. A Châteauroux, la mesure a été appliquée sur l'ensemble de la communauté d'agglomération (75.000 habitants) dès son instauration fin 2001. Vitré a pérennisé la gratuité en mai 2002 après un an d'expérimentation et les autres communes de l'agglomération sont desservies par un service payant de transport à la demande par taxi.


D'après une étude interne du Groupement des autorités responsables des transports publics (GART), les collectivités qui pratiquent la gratuité totale sont toutes de taille moyenne (entre 10.000 et 75.000 habitants) et se caractérisent par une fréquentation et une faible couverture des dépenses par les recettes commerciales. " Beaucoup d'usagers comme les scolaires ou les plus de 60 ans voyageaient déjà gratuitement ", remarque Dominique Meyer, adjoint en charge des transports à Gap dans les Hautes-Alpes, où la gratuité a été instaurée en novembre 2005. " Aujourd'hui, les bus sont aussi utilisés pour les déplacements domicile-travail. C'était une attente des employeurs qui voulaient que leur versement transport serve à leurs salariés ", ajoute-t-il.


Dans les agglomérations plus importantes, les recettes commerciales couvrent 20 % à 25 % du coût du transport, soit " une part non négligeable des ressources dans une période où le transport public manque cruellement de moyens ", poursuit l'étude du GART, qui estime que la gratuité n'est pas souhaitable ni viable dans les agglomérations plus importantes.

Source: Les echos.fr

Repost 0
Published by creavignon - dans Transports en commun
commenter cet article
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 09:38

Notre association CREAvignon a inscrit la gratuité des transports en commun sur Avignon comme l'un de ses objectifs.

Une ville de plus rejoint le cercle des transports en commun gratuits !

Autres villesVitré( l’Ille-et-Vilaine), Compiègne( l’Oise), Châteauroux(l’Indre), Colomiers( près de Toulouse), Issoudun(Oise) , Mayenne( Mayenne) Gap.

Transports en commun totalement gratuits à Castres depuis mercredi


Les transports en commun de la ville de Castres (Tarn) sont totalement gratuits depuis mercredi matin pour l'ensemble des usagers, a-t-on appris auprès de la mairie.

Il s'agit d'une décision à but environnemental et social, qui faisait partie du programme du maire (UMP) Pascal Bugis, réélu en mars dernier, souligne-t-on au service communication de la ville.

La commune de Castres versera 375.000 euros à Libellus, la régie qui gère les transports en commun de Castres, Mazamet et Aussillon, cette somme correspondant au manque à gagner annuel entraîné par cette mesure.

Le principe d'étendre cette mesure est adopté par la communauté d'agglomération dont Pascal Bugis est devenu président. Les deux autres communes doivent l'entériner par un vote et déterminer le montant de leur participation à l'opération.

Les six contrôleurs des bus urbains sont désormais chargés de l'accueil des passagers.

Un système de comptage par laser a été mis en place et la ville de Castres s'est donnée 15 mois pour ajuster les lignes à la demande, précise la mairie.

Libellus a transporté 1,3 million de passagers l'année dernière.

En juin dernier, le maire de Castres avait déjà décidé, face à la flambée du pétrole, d'attribuer des bons d'achat de carburant aux personnes à revenus modestes travaillant à plus de sept kilomètres de leur domicile.
 
 
 
 
Jean-Pierre Cervantes
Président de CREAvignon
Tel 06.88.88.86.01
Repost 0
Published by creavignon - dans Transports en commun
commenter cet article
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 22:40

Petition pour la gratuité des transports en commun urbains

 

Notre association CREAvignon a inscrit la gratuité des transports en commun sur Avignon comme l'un de ses objectifs.
Dans ce contexte, l'idée d'une pétition nationale s'est imposée.
Voici un projet de pétition.
Je vous invite à faire des commentaires et des propositions pour mettre en œuvre cet objectif.

je vous invite également à lire l'article : Gratuité des transports publics !


Gratuité des transports en commun urbains

Conscients que :

-Les déplacements représentent une part importante des rejets de gaz à effet de serre et des nuisances sonores ; soucieux de réaliser un transfert de la circulation automobile vers des moyens de déplacement plus respectueux de l'environnement

-Que les transports gratuits répondent au droit aux transports (Loi LOTI décembre 1982) et participent au désenclavement des périphéries urbaines

-Que le libre accès aux transports en commun favorise le développement économique et permet de réduire les dépenses des ménages

La gratuité des transports en commun poursuit donc à la fois un but écologique, économique et social.

Les signataires demandent au gouvernement d'engager une concertation au niveau national, régional et local afin de mettre en œuvre la gratuité des transports en commun urbains.


Repost 0
Published by creavignon - dans Transports en commun
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de creavignon
  • Le blog de creavignon
  • : Rassembler les personnes de sensibilité écologique dans une vaste région autour d'Avignon. Articles, discutions, manifestations organisées sur le thème de l'écologie. Rencontres festives entre personnes de sensibilité écologiste
  • Contact

Actions en cours


Pour une commission chargée
d'étudier toutes demandes d'abattages
d'arbres dans l'agglomération d'Avignon