Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 01:36
Communiqué de presse.

Le 20 octobre 2008 les associations CREAvignon, St Sat’Environnement, Vedène-Provence
Environnement, ainsi que deux autres associations vedénaises, le collectif « Gérons l’eau autrement
» et l’association P.R.O.G.R.E.S., ont décidé de créer le collectif..
Gérons Mieux nos Déchets
Dans le respect de la santé et de l'environnement

L'objectif de ce collectif est, comme son nom l'indique, de mettre en place des actions pour
améliorer la gestion des déchets dans les communes du bassin de vie d'Avignon, afin de mieux
prendre en compte la santé et l'environnement. Les actions seront coordonnées entre toutes les
personnes, les associations et les mouvements qui rejoindront ce collectif. l' UDVN 84 est associée
cette réflexion

Il orientera ses actions sur trois plans:
● Les collectivités publiques
● Les associations
● Les particuliers

Le tri sélectif est largement insuffisant dans notre région. L’incinération est un mauvais choix tant
sur le plan budgétaire et économique, que sur le plan écologique et de la santé publique. La
construction récente d’un quatrième four (40 millions d’euros) et l’extension de l’activité de
l’incinérateur implanté sur la commune de Vedène pour pallier à la fermeture d’incinérateurs
obsolètes sont des décisions très contestables à l’heure où de nouvelles technologies moins
polluantes se développent dans d’autres villes.

Les solutions pour améliorer la gestion des déchets passeront par trois étapes :
● Réduire les déchets à la source
● Trier et recycler de manière optimale les déchets
● Réduire puis arrêter le fonctionnement de l'incinérateur en choisissant des technologies
plus respectueuses de la santé et de l’environnement.

La réduction des déchets passe par une campagne d'information et de sensibilisation auprès des
particuliers, mais aussi par l’engagement des entreprises, des commerçants et des collectivités
publiques.
Le tri sélectif passe par l'information, mais aussi par une politique volontariste de nos élus qui
doivent mettre en place cette démarche à grande échelle.
De très nombreuses expériences françaises et étrangères montrent que l'on peut réduire par des
actions bien connues nos déchets finaux de 80 %, la part résiduelle à traiter n’étant plus que de
20%. Nous en sommes très loin aujourd’hui…

Le choix actuel d'un tri minimal (5%) pour Avignon et de l'incinération de la plus grande partie de
nos déchets est une aberration sur le plan écologique puisque nous continuons à puiser de manière
excessive dans les ressources de la nature.
Cela représente également un danger réel pour la santé des habitants vivant à proximité de ce type d’installation, en raison de la toxicité importante des fumées libérées. En effet, la toxicité des dioxines et furannes est connue depuis de nombreuses années. Ces molécules, produites pendant l'incinération et libérées dans les fumées qui se dispersent dans l'environnement ont été déclarées hautement cancérigènes pour l'homme. Leur
bioaccumulation dans les êtres vivants peut avoir des effets cellulaires irréversibles. La mise aux
normes européennes des incinérateurs a permis de réduire depuis 2005 la quantité de dioxines
s'échappant dans les fumées que nous respirons. Cependant, L'INVS (Institut National de Veille
Sanitaire) conclut dans un rapport récemment publié que nul ne peut connaître aujourd'hui quels
seront, pour l'homme, les effets à long terme d'une exposition à de faibles doses de dioxines. Nous
défendons pour cette raison l'idée que le principe de précaution devrait être appliqué. Ce n'est
absolument pas le cas aujourd'hui puisque la France autorise encore la construction de nouveaux
incinérateurs sur son territoire et puisqu'aucune mesure de précaution n'est appliquée pour interdire
la présence de structures publiques à proximité de ces installations.
 C'est ainsi qu'à Vedène, un centre aéré pour les enfants et un nouveau stade se trouvent sous les fumées de l'incinérateur !

L’incinération est également un non-sens économique puisque le traitement des déchets par cette
technologie coûte bien plus cher que le recyclage. Ce sont les citoyens qui paient ce surcoût par le
biais de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) en perpétuelle augmentation !
Les économies qui pourraient être réalisées permettraient de financer d'autres services publics tels
que les transports en commun, les structures sportives et culturelles, etc. Voilà un des messages forts
porté par le collectif nouvellement constitué.

La première action consistera à organiser une campagne d'information dans le cadre de la semaine
nationale de la réduction des déchets organisée par l'ADEME.
Du 22 au 30 novembre, plusieurs des associations membres du collectif organiseront des actions
d'information et distribueront des sacs pour le tri sélectif, des autocollants "Stop Pub" et inscriront
sur des listes les personnes qui désirent acheter pour 15€ un composteur.
Un café écolo sur le thème " Que fait-on de nos déchets" sera organisé le jeudi 4 décembre à 18h30
par CREAvignon( Citoyens responsables Écologie Avignon) et la MAS (Maison Alternative et
Solidaire) pour clôturer cette semaine.
Il est ensuite prévu d'organiser une soirée d'information et de débat avec les citoyens sur la gestion
des déchets début 2009.
Pour plus d'information ou pour rejoindre le collectif:
Jean-Pierre Cervantes président de l’association CREAvignon Tel : 06 88 88 86 01
Evelyne Fallet-Michel présidente de l'association PROGRES Tel : 04 90 23 42 15
St Sat’Environnement Tel : 09 77 56 10 17
Blog : http://gerons-mieux-nos-dechets.over-blog.com/
E-Mail: dechetscitoyens@live.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by creavignon - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de creavignon
  • Le blog de creavignon
  • : Rassembler les personnes de sensibilité écologique dans une vaste région autour d'Avignon. Articles, discutions, manifestations organisées sur le thème de l'écologie. Rencontres festives entre personnes de sensibilité écologiste
  • Contact

Actions en cours


Pour une commission chargée
d'étudier toutes demandes d'abattages
d'arbres dans l'agglomération d'Avignon