Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 01:51

Albi. Betty box : la machine qui rémunère le tri des déchets

Environnement. Deux exemplaires sont installés à Albi et Saint-Juéry. Les Chinois et les Chiliens sont séduits.

Jaky Pastre vient régulièrement déposer ses déchets recyclables à la Betty box. Ph. DDM,J-M.L
Jaky Pastre vient régulièrement déposer ses déchets recyclables à la Betty box. Ph. DDM,J-M.L

Jaky Pastre finit de déposer ses canettes de verre. Aujourd'hui, il n'avait pas grand-chose dans son panier mais la halte à la Betty box est un peu la routine. « J'y viens plusieurs fois par semaine, c'est pratique. Et, poursuit-il dans un éclat de rire, plutôt que de les jeter dans ma poubelle je préfère les apporter ici, même si le chèque n'est pas très gros ». Juste avant lui, une famille a vidé trois sacs jaunes, remplis de bouteilles en verre et plastique, de boîtes d'aluminium, de briques de lait et jus de fruits. À la fin de l'opération, la Betty box a affiché le cumul des dépôts : un peu plus de 13 euros. « J'ai déjà eu deux versements de 15 €, soulignait la maman, c'est toujours ça ».

Depuis qu'elle est installée au fond du parking du magasin Intermarché au Séquestre, la Betty box a fidélisé plus de 500 déposeurs. Ils sont autant sur la zone industrielle de Saint-Juéry, à côté de la société Briane environnement où le prototype de la Betty box a vu le jour en 2007. « Les gens du quartier nous ont demandé de la laisser », explique Jean-Philippe Toutut qui commercialise la Betty box.

Rappel : la machine, complexe en soi mais simple d'utilisation pour l'usager, est une chaîne qui tourne devant des caméras, cellules, bascules et autres capteurs, l'ensemble analysant l'objet qui se présente. L'usager enfile sur des pieux en bout de chaîne des bouteilles plastiques, en verre transparent, vert ou brun, des boîtes métalliques ou en aluminium et la Betty box se charge de les répartir dans des conteneurs. Chaque objet déposé est rémunéré (1), un écran affiche le total du dépôt et le cumul de ceux-ci. Quand la somme atteint 15 €, un virement est directement effectué sur le compte en banque ou sur celui d'une association caritative.

4 à 5 embauches

Aujourd'hui seulement deux Betty box fonctionnent. Juste un début. Prometteur. « Deux machines sont en construction pour la ville de Santiago du Chili et 25 pour sa communauté urbaine, ajoute Jean-Philippe Toutut, en novembre, cinq membres de la municipalité de Pékin seront à Albi pour voir la machine, la communauté urbaine de Lille est aussi très intéressée, tout comme des industriels de Rhône-Alpes ainsi que des supermarchés ».

En 2006, la Betty box a été primée au concours de l'innovation, elle est désormais titulaire d'un brevet international. Pour l'avenir, les responsables de BTI ingénierie, société qui construit la machine projettent d'embaucher 4 à 5 personnes (mécanicien, informaticien, soudeur, hydraulicien). « Nous sommes en phase de lancement de fabrication conclut Jean-Philippe Toutut et nous capitalisons la société avec d'ores et déjà près de 1,5 million d'euros en vue ».

Bouteilles plastiques : 0,075€/kg ; verre transparent : 0,035€/kg, vert : 0,020€/kg, brun : 0,025€/kg ; acier, (boîtes de conserve, canettes) : 0,075€/kg ; aluminium (briques lait, jus de fruits) : 0,50€/kg. La machine n'accepte pas les récipients détériorés ou ayant contenu de l'huile ou des produits chimiques.

 

 

Source:La Dépèche

Partager cet article

Repost 0
Published by creavignon - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de creavignon
  • Le blog de creavignon
  • : Rassembler les personnes de sensibilité écologique dans une vaste région autour d'Avignon. Articles, discutions, manifestations organisées sur le thème de l'écologie. Rencontres festives entre personnes de sensibilité écologiste
  • Contact

Actions en cours


Pour une commission chargée
d'étudier toutes demandes d'abattages
d'arbres dans l'agglomération d'Avignon