Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 00:09

Mouvement citoyen pour un gouvernement responsable
De la dépendance aux énergies fossiles et nucléaire
vers l'autonomie énergétique et les énergies renouvelables!
Samedi dernier à Coustellet près de 1000 personnes se sont mobilisées et rassemblées pour
défendre les intérêts des citoyens face à l'exploitation du gaz de schiste en Vaucluse.
Mercredi 16 Mars un grand rassemblement est prévu place de l'horloge à Avignon pour
· manifester notre soutien fraternel envers les victimes des catastrophes au Japon (séisme,
tsunami, accident nucléaire).
· alerter l'opinion sur les risques réels du nucléaire et ses conséquences planétaires.
· exprimer la demande d'un débat public sur le nucléaire en France.
Quelles relations entre ces deux évènements?
· La première est ce mouvement citoyen pour une gouvernance responsable qui s'amplifie
pour dire non à une économie qui ignore l'Homme et l'environnement.
· La deuxième est la présence dans ces rassemblements d'élus locaux.
· La troisième c'est que dans les deux cas il y a de graves dangers pour la santé et
l'environnement.
Ces mouvements traduisent la volonté des citoyens d'engager une transition vers un mode de vie
plus harmonieux, plus solidaire, plus local et plus respectueux de l’environnement.
Pourquoi alors un tel acharnement et de tels risques ?
Parce que sans jamais l'admettre, ni surtout l'anticiper par une diminution de la consommation, les
pétroliers savent que la ressource pétrole s'épuise et qu'il leur faut trouver de nouvelles réserves
d'énergie à exploiter. Pour cela ils envisagent, comme aux USA et au Canada, de doubler en 10 ans
notre consommation de gaz, et tant pis pour les générations futures ! On comprend pourquoi, l'ex
Ministre de l'environnement, JL Borloo, n'a pas fait intervenir le principe constitutionnel de précaution
et a accordé en toute discrétion les permis d'exploration. Car ''il ne faudrait pas casser le projet
industriel en imposant trop de normes environnementales''.
Le même raisonnement s'applique depuis de nombreuses années à l'exploitation nucléaire. La raison
du nucléaire français était l'indépendance énergétique. Le résultat est une double dépendance, au
pétrole et à l'uranium.
L'exploitation des énergies fossiles et du nucléaire profitent aux grands groupes financiers et mettent
le citoyen en position de dépendance.
La dépendance au pétrole et la centralisation de l'énergie rendent la France très peu résiliente en cas
de crise. Une grève, des intempéries climatiques, un attentat terroriste, une catastrophe naturelle...
notre territoire et notre mode de fonctionnement basé sur la mondialisation et l'économie à flux tendu,
fait qu'en cas de crise, nous sommes très fragiles.
Au bout d'une semaine de crise, nous ne sommes plus capables d'assurer la sécurité alimentaire des
villes. La centralisation de l'énergie ( gaz et électricité) implique que, très vite, des milliers de foyers
sont privés d'énergie en cas de crise.
Les solutions existent pour rendre autonome en énergie les populations (solaire thermique et
photovoltaïque, petit éolien, géothermie,hydroélectrique...).Les gouvernements successifs préfèrent
une centralisation et une dépendance même si le système est fragilisé.
Des citoyens autonomes en énergie et des territoires avec une autonomie alimentaire et
économique seraient moins contrôlables.
Sortir de la dépendance énergétique pour aller vers l'autonomie et la
sobriété : un principe de responsabilité !
Plutôt que cette fuite en avant énergétique, c'est par une modification de
nos comportements et usages que nous préserverons nos territoires. Comment
nos quartiers, villes et villages peuvent-ils réduire leur consommation
d'énergie et parvenir à l'autonomie énergétique et à l'autosuffisance
alimentaire, tout en préservant les ressources naturelles ? Comment passer
de la dépendance au pétrole à la résilience locale ? C'est là tout l'enjeu
d'un projet de Territoires en transition.
Redonner la parole aux habitants de nos territoires.
Il est fondamental de décider collectivement de l'exploitation de nos
ressources, et l'importance de cet enjeu nécessite une large consultation
publique visant entre autres à décider de notre avenir énergétique.
L'exploitation des gaz de schiste était encore impensable il y a une dizaine d'années, trop
couteuse, mais l'extraction devient rentable à cause de la raréfaction et de l'augmentation des
énergies fossiles.
De même pour le nucléaire, pourquoi prendre de tels risques?
C'est encore une fois notre modèle économique, énergétique qui est en cause et sa nécessaire
transformation vers plus d'efficacité, de sobriété, et d’énergies renouvelables.
Les lourds investissements faits dans l'exploitation de ces gaz et dans le nucléaire se feront au
détriment d'une politique plus propre et plus respectueuse, qui incluent les transports en
communs alternatifs et la relocalisation de l’économie ainsi que la mise en place et la
recherche sur les énergies renouvelables.
La question de notre modèle de développement prédateur est clairement posée.
Un grand débat national sur l'énergie est nécessaire et probablement un référendum sur le nucléaire.
· A Avignon, vient de démarrer une initiative de transition démarrée par l'association
CREAvignon et l'association étudiante « latitudes ». Le but est notamment d'encourager la
population à s'organiser et se solidariser pour mettre en place localement, dès maintenant les
solutions existantes, qui permettent aux citoyens de devenir autonomes en énergie et en
alimentation.
·
Pour être acteur de ce changement vous pouvez nous rejoindre

http://creavignon.fr/avignon-en-transition-agir-pour-l-avenir

http://creavignon.ning.com/group/avignonentransistion

Repost 0
Published by creavignon
commenter cet article
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 17:44


Deux films à ne pas manquer..et même à enregistrer pour en faire profiter au maximum tous ceux et celles à qui nous souhaitons du bien et faire progresser les alternatives déjà mises en œuvre

"Notre poison quotidien "sera diffusé le 15 mars sur ARTE, à 20 heures 40.
Infos

http://robin.blog.arte.tv/category/notre-poison-quotidien/

 

 « Water Makes Money »      sur ARTE le 22 mars à 20 h 40

                dont VEOLIA veut interdire la programmation 

                                  http://arbanermad.over-blog.com/article-documentaire-water-makes-mo...


Ce n'est que quand il aura fait tomber le dernier arbre, contaminé le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson que l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible" (Indien MOHAWK).

Repost 0
Published by creavignon
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 19:07

Bonjour à tous 

 

  

Nous venons d'apprendre par voie de presse que grâce à vous, l'action de CREAvignon relative à l'amélioration des transports en commun sur le Grand Avignon a porté ses fruits. 

 

  

Le grand Avignon a décidé comme nous le demandions dans la pétition d'étendre le fonctionnement de la navette du parking des italiens le soir jusqu'à minuit. Ceci permettra de faciliter une activité sociale, culturelle et économique le soir dans le centre d'Avignon pour tous et notamment pour les personnes à mobilité réduite. 

 

  

Concernant les lignes 3, 4 et 7, le service sera prolongé jusqu'à 21h. On apprend également que des mesures plus importantes sont à l'étude. 

Nous saluons cette décision et attendons les résultats de ces études. 

 

  

CREAvignon malgré les demandes répétées n'a toujours pas été associé à cette réflexion, mais notre mobilisation porte ses fruits et nous vous en remercions chaleureusement.

 

 

Nous rappelons qu'il n'y a toujours pas de comité d'usagers de la TCRA.

La meilleure façon d'influencer les décisions est donc d'être nombreux, unis et structurés.

Nous vous invitons pour peser sur ces futures décisions relatives à la TCRA à remplir massivement l'enquête sur les transports.

 

 

Un grand merci à tous !

 

 

 

 

 

 

Nous en profitons pour vous faire part de 2 évènements à ne pas rater :

 

 

- SELensemble, en collaboration avec la MAS et CREAVIGNON, vous convie à une soirée projection-débat le lundi 7 mars à 18h45.

Médiathèque Jean-Louis Barault - 6 rue Perrin Morel (Rocade) - Avignon

Conférence publique et gratuite.

 

LA FINANCE SOLIDAIRE, PARLONS-EN !!!

Plus d’infos sur : http://creavignon.over-blog.fr/article-selensemble-en-collaboration-avec-la-mas-et-creavignon-vous-convie-a-une-soiree-debat-le-lundi-7-mars-a-18h45-68212572.html

 

 

 

- Dans le cadre de la 3ème édition de la semaine de l'environnement, l'Asso. Latitudes vous invite à :

la projection du film In Transition 1.0 

suivie d'une discussion/débat animée par Maria-Teresa Griffond Tenze, catalyseur de la transition à Lyon.

Plus d’infos sur : http://creavignon.ning.com/events/event/show?id=2825813%3AEvent%3A17331&xgs=1&xg_source=msg_share_event

 

 

 

 

 

Pour le bureau de CREAvignon.

http://creavignon.ning.com
http://creavignon.fr

Repost 0
Published by creavignon
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 17:54

Qui fait quoi avec notre argent ?

Que font les banques ?

Toutes les banques font-elles la même chose ?

Moi, simple citoyen, est-ce que je peux choisir de financer certains projets, respectueux de la nature et des hommes par exemple, et refuser d'en financer d'autres ?


Est-ce que financer un projet passe forcément par les banques et la bourse ?



SELensemble, en collaboration avec la MAS et CREAVIGNON, vous convie à une soirée débat le lundi 7 mars à 18h45 :

regardez l'affiche ci-jointe et.... faites passer l'info autour de vous : c'est une conférence publique et gratuite bien sûr !
finance.png

Repost 0
Published by creavignon
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 16:11

Qu’on le veuille ou non le pétrole fait partie de notre quotidien. Même en agissant à notre échelle, et malgré tous nos efforts, nous sommes tous, pour l’heure, des « Petrol addict ».

Les transports, et les voitures notamment, sont bien loin d’être le seul poste de consommation de pétrole : entre 1859 et 1968, l’humanité a consommé 200 milliards de barils de pétrole. Aujourd’hui, elle consomme plus de 30 milliards de barils par an (c’est-à-dire 13 milliard de litres par jour !!). Pourquoi ? Parce que le pétrole a envahi notre quotidien : prendre un bain par jour pendant un an équivaut ainsi à 1180 litres de pétrole, la production d’un matelas futon double en coton 120 litres de pétrole

IMGP5409.JPG

 

Les citoyens sont complètement démunis face à cette dépendance de nos sociétés au pétrole, et les pétroliers entretiennent cette addiction. Aux accusations multiples dont ils sont l’objet, ils répondent toujours par l’argument cynique et imparable : « Nous ne faisons que répondre à la demande« . Ils se dédouanent de toute responsabilité, et les responsables politiques laissent faire au lieu d’impulser un changement radical et inéluctable

Ce samedi 19 février, rejoignons nous pour exprimer notre ras-le-bol, montrer notre désir de voir les états, les industriels nous proposer des alternatives !

Cette journée Petrol Addict aura lieu le samedi 19 février dans 24 villes. Le pari? Venir à ces rassemblements sans utiliser une seule goutte de pétrole ! Difficile ? Impossible ? Justement, il faut que nous ayons le choix !

Voici l’ensemble des rdv qui sont proposés, dans toute la France :

  • Avignon à 14h Place des Corps Saints
  • Brest à 10h30 Marché de Kérinou
  • Bordeaux à 14H Grand Théatre de Bordeaux Place de la Comédie
  • Chambery à 10h30 Place du Marché
  • Cherbourg à 11h place Centrale
  • Clermont-Ferrand à 14h Place de Jaude
  • Dijon à 14h Place François Rude
  • Grenoble à 15h fontaine de la place Grenette
  • Lille à 11h marché Sébastopol
  • Lyon à 14h place de la Croix-Rousse
  • Perpignan à 14h30 Place Arago
  • Marseille à 11h Vieux Port, coté quai des belges
  • Montpellier à 14h Place de la Comédie
  • Nancy à 10h Place Maginot
  • Nantes à 15h Place Royale
  • Nice à 14h Place Garibaldi
  • Paris à 14h30 place Stravinsky
  • Pau à 14h30 Place Clémenceau
  • Poitiers à 14h Place Notre Dame
  • Rennes à 14h place du Colombier
  • Rouen à 11h place du Marché Saint Marc
  • Strasbourg à 11h place Kleber
  • Toulouse à 14h30 Allées du Pdt Franklin Roosevelt (Place Wilson)
  • Vallée de Chevreuse à 10h30 marché de St Rémy lès Chevreuse

Rejoignons tous les Petrol Addict via le site www.vivement-la-desintox.com, les réseaux sociaux mais aussi dans la rue !

IMGP5410.JPG

Souce: http://energie-climat.greenpeace.fr/petrol-addict-se-rejoindre-et-se-mobiliser-ensemble-le-19-fevrier

Repost 0
Published by creavignon
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 22:34


Tenue le mardi 1er février 2011 dans la salle des fêtes la Pastourelle à 20 h.30
A l’appel de l’association St Saturnin Environnement et du Collectif Grand Avignon Environnement, environ 300 personnes de St Saturnin, Jonquerettes , Vedène, Les Valayans, Le Thor, Châteauneuf de Gadagne, Althen les Paluds et Morières ont participé à la réunion sur les nuisances olfactives générées par le Centre d’Enfouissement technique (CET) d’Entraigues.
La Présidente de l’association St Saturnin Environnement, Mme Maïté MAILLET, a ouvert la séance en remerciant M. Bernard GOUDON, maire de St Saturnin pour son soutien et qui a mis à disposition la salle des fêtes de la Pastourelle pour cette soirée ainsi que les commerçants et les bénévoles qui se sont mobilisés pour rendre cette réunion possible.
Elle a également remercié les différentes associations qui ont pris place à la table de la présidence :
- M. Vincent DAVID de Vedène Provence Environnement
- Mme Evelyne FALLET de l’association Progrès
- M. Michel GUERRINI de l’association pour l’Eau
- M. Jean-Pierre CERVANTES de CREAvignon
- M. Jean-Paul BONNEAU de l’UDVN 84 (Union Départementale Vie et Nature du Vaucluse)
- Mme Christine BERTHEAU, Présidente de l’association de défense de l’environnement d’Entraigues.
Elle signale que M. BUIS, Maire de Jonquerettes, s’excuse de ne pouvoir participer à cette réunion. Elle regrette l’absence des maires de Vedène et d’Entraigues et rappelle que la précédente mairie de St Saturnin s’est d’emblée opposée à l’implantation du CET.
M. Robert GLEIZE fait un exposé technique et scientifique sur les nuisances que le CET fait subir à la population des villages riverains de la décharge.
Au 1er février 2011, la première estimation du nombre de signatures recueillies sur la pétition contre les odeurs du CET s’élève à plus de 2000 signatures. L’association a également récupéré environ plus de 100 documents de réclamation de la Préfecture.
M. Jean-Paul BONNEAU (UDVN) signale que le CET reçoit trois sortes de déchets :
- Les déchets ménagers qui sont enfouis ;
- les déchets verts qui sont compostés ;
- les boues de stations urbaines séchées et compostées.
Ces trois sortes de déchets constituent trois sources d'odeurs très différentes
Le CET accueillent aussi des déchets spécifiques tels que bois, gravats ou verres spéciaux qui sont traités et recyclés.
M. Vincent DAVID (Vedène Provence Environnement) ajoute que lorsque les limites des déchets sont atteintes au centre de Vedène, l’excédent est orienté vers le CET.
M. Robert GLEIZE souligne que dès 1998 les riverains du CET s’inquiétaient des odeurs et Déchets Service (devenu depuis SITA SUD) a dans un document officiel nié qu’il pourrait y avoir des odeurs. Ce mensonge manifeste a certainement influencé la prise de décision sur l’implantation du CET à Entraigues. En outre, le rapport de la Commission d’enquête de décembre 1999 précise que « le stockage (…) a été étudié sans ambigüité (…) pour une parfaite maîtrise notamment des productions de biogaz et d’une manière générale des risques de nuisances.»

La réunion a pour origine le constat de l’augmentation des odeurs au point que certains quartiers sont soumis à des nuisances insupportables. Les pics peuvent être atteints lors de périodes sans vent (un jour sur trois) et lorsque les vents dominants atteignent une certaine vitesse. On a également constaté que le refroidissement de la température ramène les odeurs au sol. Il semble également que les odeurs pourraient provenir de la configuration des casiers utilisés. Les boues qui fermentent, les casiers ouverts et les fuites dans les montagnes de déchets génèrent des biogaz malodorants et toxiques à doses élevées (sulfure d’hydrogène, soufre, méthane etc.). Les émissions de gaz de combustion de la torchère (30 000 m3/jour) sont analysées et déclarées aux normes. Toutefois on ignore l’effet cocktail des divers polluants et alors que des études épidémiologiques avaient été demandées autour de l’incinérateur de Vedène, elles ont été refusées en raison de la complexité que de telles analyses engageaient.
La météo locale, la topographie de la zone, la proximité des villages devraient inciter à plus de précaution. Hélas, ce principe de précaution est occulté. En outre on ignore les incidences que ces biogaz ont sur la santé ainsi que le préjudice financier sur nos biens immobiliers et nous risquons de voir se ternir l’image de nos villages.
Le rapport de la Commission d’enquête de décembre 1999 fait état de sept zones qualifiées comme très favorables et retenues par le plan département d’élimination des déchets comme sites potentiels de stockage. Aussi il n’y a aucune raison pour que le site du plan d’Entraigues soit pérennisé.
Le plan départemental d’élimination de déchets prévoyant une baisse de déchets grâce au tri sélectif, le pourcentage de déchets entrants au CET est abaissé de 10% par an à partir de 2008 mais sa durée de vie est prolongée de trois ans.
Mme Clotilde QUINIOU, adjointe au maire de St Saturnin pour l’environnement a annoncé que la mairie et la société SITA Sud avaient pris contact avec deux organismes : ATMOPACA et AIRFOBEP pour étudier la qualité de l’air. Un « jury de nez populaire » composé de personnes des quartiers les plus touchés sera mis en place prochainement afin de suivre l’évolution des mesures compensatoires prises par SITA Sud en janvier 2011 pour agir sur les odeurs. Les personnes disposées à devenir membre du jury peuvent s’adresser soit à la mairie (Clotilde Quiniou) soit à St Sat’ Environnement (tél. 09 77 56 10 17 ou par courriel : saintsat.environnement@yahoo.fr)
QUESTIONS :
 Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) prévoit l’agrandissement de la zone artisanale et un permis de construire du CET a été accepté. Quelles sont les perspectives pour SITA SUD ?
SITA SUD a obtenu un hectare et demi de terrain supplémentaire et compte déplacer le secteur du compostage et y transférer leur base logistique. Une enquête publique sera faite en mai/juin 2011 pour une prise de décision en juillet.
 Y-a-t-il des relevés qui sont effectués sur la nappe phréatique ? Quelles études ont été faites ?
Des études sont effectuées régulièrement et il n’y aurait pas de problèmes pour l’instant. La barrière passive serait suffisante. Toutefois, l’argile est un élément qui évolue et la géomembane de 2mm ne serait pas nécessairement suffisante.
 D’où proviennent les déchets ?
Le Vaucluse reçoit des déchets des départements voisins. Les moyens dans les Vaucluse sont surdimensionnés et l’entreprise SITA Sud cherche évidemment à rentabiliser ses structures.
Qui effectue des contrôles ?

Des contrôles sont effectués par des organismes indépendants.
Que deviennent ces lixiviats ?
Les lixiviats pompés sont mesurés. On découvre qu’il y a une fuite dans la membrane lorsque l’on constate qu’il y a déperdition de la quantité des lixiviats pompés. Les lixiviats sont traités à Béziers.
Qui est chargé de faire respecter et le contrôler le cahier des charges ?
La DREAL est chargée du contrôle du cahier des charges. Hélas, la réduction du nombre de fonctionnaires entraine la réduction des contrôles. Le changement climatique et les pluies diluviennes créent évidement des risques de pollution de la nappe phréatique.
Les maires ont-ils été informés de la prolongation du contrat et ne pouvaient-ils pas s’y opposer ?
La question n’a jamais été abordée au conseil du Grand Avignon. Les communes ont été mises devant le fait accompli lors d’une mini-CLIS en 2009.
Il y a du plastique dans cette décharge. Or le plastique est cancérigène. Quelles sont les mesures qui sont prises ?
Il ne devait y avoir que des déchets non toxiques. Une enquête épidémiologique devrait être exigée.
Mme Patricia TALLET, conseillère municipale « Vedène Autrement » indique que l’incinérateur a été au coeur de la campagne municipale à Vedène. Le tri à Avignon ne présente que 5%, il faut donc insister sur la réduction des déchets.
CONCLUSIONS
M. Serra – Vedène : Les pathologies sont lentes à se déclarer. Il faut donc contenir cette déchèterie.
M. Bernard GOUDON – Maire de St Saturnin : les pouvoirs du maire sont hélas limités mais il faut travailler avec les associations qui sont un soutien dans la prise de décision.
Le rapport de la Commission d’enquête de décembre 1999 prévoit que « s’il s’avérait qu’un jour la société Déchets Services (SITA Sud) souhaitait s’étendre, l’accord de la commune d’Entraigues serait à nouveau nécessaire. »
PLAN D’ACTIONS ENVISAGE PAR ST SATURNIN ENVIRONNEMENT ET LE COLLECTIF GRAND AVIGNON ENVIRONNEMENT
Les pressions exercées par les associations et la mobilisation des habitants ont contraint SITA SUD à prendre des mesures compensatoires à partir de janvier 2011.
SITA Sud s’est engagé à ce que :
- un système d’aspiration des odeurs soit mis en place sur les casiers ouverts en cours de remplissage ;
- la couverture finale des casiers soit plus épaisse ;
- une rampe d’aspersion de produits neutralisants soit mise en place ;
- que les andins des déchets verts soit fragmentés pour limiter la fermentation anaérobie ;
SITA Sud et la Mairie de St Saturnin lès Avignon se sont engagées à ce qu’un jury de nez populaire soit mis en place pour suivre les résultats des mesures prises.

Les pétitions et feuilles de réclamations seront présentées aux maires, à la Préfecture et au Conseil général afin de les sensibiliser au problème des nuisances de la décharge et pour qu’ils s’engagent contre une future extension du CET.
Les associations souhaitent que les actions engagées aboutissent à des résultats concrets. Si ce n’était pas le cas, elles prendraient alors les mesures qui s’imposeront.
Les associations présentes insistent sur la nécessité des habitants à s’affilier aux associations présentes sur le terrain afin de créer une force d’opposition à l’extension du site actuel.
Mme Maïté MAILLET annonce que la prochaine assemblée générale de l’association St Saturnin Environnement aurait lieu mardi le 15 mars 2011 à l’Oustau à 20 h.30.
La réunion prend fin vers 23 h.30.

Repost 0
Published by creavignon
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 23:29

Faites-sans-OGM.jpg

 

Fête très réussie, beaucoup de monde et beaucoup d'informations!

Merci aux bénévoles qui nous ont aidé à tenir le stand de CREAvignon!

Repost 0
Published by creavignon
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 13:11

LES 12 et 13 FEVRIER 2011
AU THOR DANS LE VAUCLUSE (84)

Au lendemain du forum social mondial, l'association Foll'Avoine et le collectif 1384 SansOGM, (composé
de ses différentes structures vauclusiennes : la Confédération Paysanne, les Faucheurs Volontaires, les Amis de la Terre, ATTAC, et le réseau Biocoop.) lancent un appel !

 

Les dangers que font courir les techniques de l'agrochimie et des biotechnologies non seulement sur la santé mais largement aussi sur la pérennité du monde paysan et la souveraineté alimentaire des peuples, est un fléau d'ordre global face auquel des réponses doivent être apportées collectivement. Les résistances aux OGM et à l'agribusiness, tant dans les pays consommateurs du Nord que les pays producteurs au Sud, doivent s'organiser et s'unifier pour démanteler les filières de commercialisation des OGM et stopper l'agrochimie destructrice de l'homme et de son environnement.


Nous exigeons la transparence et la vérité sur ces risques majeurs pour l'humanité !


Nous souhaitons amener des actes concrets, rendre compte des témoignages des personnes concernées.

 

Puisque nous considérons insuffisant de parler à la place des autres, nous encourageons ceux qui subissent les conséquences de la surconsommation des pays du Nord à rendre compte eux mêmes de la réalité.


Agrocarburants, biotechnologies, mutagénèse forcée, molécules chimiques dans les aliments : la technoscience dédouanée de tout contrôle indépendant et démocratique, nous fait courir un grand risque.

Cette prise de risque nous la refusons au nom du principe de précaution mais aussi par éthique, par respect, pour assurer un lendemain décent
aux générations futures.


Aussi nous souhaitons faire de cet événement une rencontre humaine et de solidarité internationale pour dénoncer de façon globale le réel impact des OGM et leurs intérêts technoscientistes et mercantiles allant à l'encontre de ceux des peuples du monde entier.

CREAvignon tiendra un stand pendant cette fête à ne rater sous aucun prétexte.

Pour nous aider à tenir le stand cliquerICI

Plus:

Repost 0
Published by creavignon
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 22:52

Bonjour à toutes et à tous,

 

Certains, depuis le début de CREAvignon, d'autres plus récemment, vous avez souhaitez recevoir les informations de CREAvignon. Je considère cette démarche d'information comme le premier engagement citoyen et je vous en félicite.

C'est aussi pour moi un signe de reconnaissance et de soutien à CREAvignon. Certains ont prolongé leur engagement en venant à des manifestations de CREAvignon, voire même en y prenant une part active, enfin certains ont fait le pas d'adhérer à notre association.

Le besoin d'une association écologiste généraliste et indépendante des partis politiques était évident il y a un peu plus de deux ans lorsque j'ai décidé avec quelques amis de créer cette association de Citoyens Responsables pour promouvoir l'écologie sur Avignon et les alentours.

Notre jeune association a vite, grâce à vous tous, marqué le paysage avignonnais par son dynamisme. Son action sera de plus en plus forte tant que vous serez présents !

Compte tenu de l'enjeu environnemental et social, j'ai pris la décision d'étendre mon engagement associatif en mettant mon expérience, ma force d'action et mon enthousiasme en me présentant aux élections cantonales de mars 2011.
Bien évidemment, je reste attaché aux mêmes valeurs que nous partageons ensemble depuis le début. Notamment l'indépendance vis à vis des partis politiques.
Dans mon mail précédent, je vous avais expliqué ma démarche et je remercie, à cette occasion, tous ceux qui m'ont apporté leur soutien en retour.
C'est ma première expérience politique sur une élection nominale et ces paroles d'encouragement m'ont fait chaud au cœur.
Ce point a été abordé lors de la dernière réunion de CREAvignon. Il apparaît donc que les adhérents et sympathisants soutiennent très largement ma démarche mais que ma candidature risque de rendre difficilement lisible l'indépendance de CREAvignon pendant cette campagne.
Sur proposition de la dernière réunion de CREAvignon, j'ai donc demandé au conseil d'administration de bien vouloir accepter mon retrait temporaire de la présidence de CREAvignon pendant la durée de la campagne électorale.
Cette proposition a été acceptée et c'est donc notre secrétaire Mattias Burdet qui assurera l'intérim pendant cette période. Je suis certain qu'il s'en chargera parfaitement et soyez assurés que je reste à la disposition de CREAvignon.
Plusieurs rendez-vous importants nous attendent pendant cette période, Mattias aura l'occasion de vous les présenter. Je compte sur votre engagement pour faire de ces événements des moments forts de la vie avignonnaise.
Si vous souhaitez me contacter pour me faire part de vos réactions, commentaires ou soutien, je vous donne rendez-vous sur mon blog.

"Rien n'arrête un monde dont le temps est venu"


 

Jean-Pierre Cervantes

Repost 0
Published by creavignon - dans Vie de l'association
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 22:08

Le permis de Provence pour la prospection de gaz de schiste en Provence est dans "les tuyaux" de la Préfecture de région.


Devant l'accord  du gouvernement par la personne de Mr borlo et du silence des  préfectures de régions nous devons réagir. Face à la convention d'aarhus bafouée.
http://www.toutsurlenvironnement.fr/aarhus/la-convention-daarhus-pilier-de-la-democratie-environnementale *

 Nous organisons un rassemblement dans un lieux hautement symbolique de notre région "LA FONTAINE DE VAUCLUSE".


Car suite à une discution avec un géologue celle ci risquerait d'être polluée.
En Ardèche des collectifs avec comme signataires,des asso, des syndicats,les partis politiques se lèvent contre ce mode d'exploitation.


L'idée de ce rassemblement est de dire  non à ce projet d'exiger un moratoire,et de rappeler les solutions durables et soutenables que nous connaissons pour garantir l'autonomie énergétique.

VENEZ chacun avec un bidon en plastique vide soyons  600 et plus!!ce qui correspondrait au nombre de produits chimiques utilisés lors des fracturations hydroliques.

RDV 14 H sur le lieux même de la fontaine samedi 29 Janvier
Conférence de presse 15h

Faites circuler le plus vite possible et au plus de monde possible!!!!!

arton4629-6a3ea.jpg

 

 

 

 

* Toute personne a le droit d’être informée, de s’impliquer dans les décisions et d’exercer des recours en matière d’environnement. Tel est, en résumé, le contenu de la Convention d’Aarhus. Ce texte essentiel contribue à créer la confiance du citoyen envers ses institutions et, plus largement, leur fonctionnement démocratique. En offrant au citoyen une place dans les débats environnementaux, elle rencontre les exigences de transparence et de proximité, synonymes de bonne gouvernance publique.

Repost 0
Published by creavignon - dans Environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de creavignon
  • Le blog de creavignon
  • : Rassembler les personnes de sensibilité écologique dans une vaste région autour d'Avignon. Articles, discutions, manifestations organisées sur le thème de l'écologie. Rencontres festives entre personnes de sensibilité écologiste
  • Contact

Actions en cours


Pour une commission chargée
d'étudier toutes demandes d'abattages
d'arbres dans l'agglomération d'Avignon