Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 22:38
Intervenant : Bernard GRIGNON

Lieu : MAS (19h00 – 21h00), le 11 mai 2009



CREAvignon a largement relayé l’invitation de la Maison Alternative et Solidaire à participer à cette rencontre/débat sur le thème de la "décroissance".

Il a fallu pousser les murs pour faire entrer et permettre à quelques 50 personnes de prendre place dans le café de la M.A.S. !!

Il est vrai que la projection proposée le 4 avril 2009 à la médiathèque d’Avignon avait aiguisé quelques appétits, et suscité un intérêt certain pour ce sujet plus que d’actualité…

Après s’être présenté et à la demande de l’auditoire qui n’était pas composé que de personnes déjà au fait du sujet, Bernard GRIGNON a commencé par expliciter ce que l’on entend par "décroissance".

Les constats :

Nous faisons partie des hyper privilégiés de l’espèce humaine (moins de 20% s'approprient 86% des ressources de la planète), cette situation ne faisant que s'accentuer.

Ceci se traduit, entre autre, par une misère extrême et la malnutrition de la très grande majorité, pendant qu'une petite minorité est malade de trop manger ! (alors que, selon les représentants de l'ONU elle-même, les ressources naturelles seraient suffisantes pour nourrir l’ensemble de la population mondiale. Mais on déplore d'énormes gaspillages : 50 % des ressources agricoles sont jetées faute de correspondre aux critères fixés par les distributeurs ; près de la moitié de la nourriture achetée dans les pays "riches" (prédateurs) est jetée !



Parallèlement, l'activité humaine provoque une catastrophe écologique majeure :

Effondrement de la biodiversité (ex. : 1 mammifère sur 4 et 1 oiseau sur 8 sont en voie de disparition !)

Dérèglement climatique déjà en cours

Epuisement des "ressources" naturelles et en tout premier lieu la fin programmée de l'énergie abondante

Sols désertifiés

Eau de plus en plus polluée et mal répartie (déjà à l'origine de conflits – ex. : cf. conflit Israël / Palestine par exemple)

Tous milieux largement pollués





Ceci se traduit déjà, entre autre, par des injustices grandissantes, le début de massifs "exodes climatiques", une situation sanitaire de l'humanité de plus en plus menacée (épidémie de cancers -150 000 morts par cancer en France chaque année…- obésité, diabète, Alzheimer, mais également infertilité en hausse vertigineuse,...), etc. etc.

De plus, la "santé", tout comme l'ensemble des activités humaines n'est qu'un moyen de générer du profit.

Nos applications technologiques sont également largement porteuses de risques insensés pour nous et les générations à venir (nucléaire, nanotechnologie, manipulations génétiques, prolifération des ondes électromagnétiques,...)



Tous ces choix nous conduisent ainsi à de multiples effondrements simultanés : social, culturel, politique, moral, écologique,... et à une situation géopolitique de plus en plus dangereuse (en tout premier lieu, prolifération nucléaire suicidaire)

Pourtant, il existe des alternatives

Toute notre énergie n’est désormais plus consacrée qu’à l’économie, dont le seul objectif est la génération de profit.

La preuve en est que la "crise" économique actuelle, pourtant inhérente à la théorie économique, mobilise, seule, toute l’attention. Comme s’il n’existait rien d’autre en dehors de l’économie ! Quid de la culture ? des relations humaines ? des sciences ? de la spiritualité ? du sens même à donner à la vie ?

La décroissance se veut une réflexion globale et nous invite à imaginer une autre société ("Décoloniser l’imaginaire"… selon Serge Latouche)

Il ne s'agit donc en aucun cas de la réduire à du "développement durable" (véritable oxymore), encore moins à de la "croissance verte", ni même à une quelconque "relance" d'une économie et d'une politique ne pouvant aboutir qu'à une catastrophe globale et irréversible.

Quelles pistes pour demain ?

Réhabiliter la gratuité et le partage

Relocaliser nos activités

Sortir du productivisme, de l'économisme et du scientisme

Redonner du sens à notre vie, tant individuelle que collective

... (une page blanche est à écrire ensemble...)







quelques moyens évoqués :

Malgré les apparences, tous ces constats sont étroitement liés à nos occupations quotidiennes. La discussion est ainsi revenue à des possibilités d’actions concrètes :

Education des enfants : nous en faisons des consommateurs acharnés dès le plus jeune âge !

Repenser notre alimentation, ainsi que l'ensemble de nos activités (rejeter toute idée de consommation)

Réhabiliter la prévention et la responsabilisation (ex. en matière de santé)

Loisirs, travail, déplacements, santé, internet, alimentation, etc : à nous d’inventer de nouveaux modèles !



D’accord, mais comment procéder ?

Il faut conjuguer actions individuelles et collectives.

1/ Le conférencier nous enjoint à commencer par notre propre mode de vie : commencer à changer sa propre façon de vivre et devenir ensuite un exemple (et non un modèle) pour d’autres (oui, on peut vivre "autrement" et s'en porter beaucoup mieux)

Attention au danger de la culpabilisation ! Mon changement de mode de vie peut déranger certains dans mon entourage. Certes, oui. Mais cette culpabilité leur appartient…

2/ Parallèlement, il faut promouvoir les expériences collectives (AMAP, coopératives,..). Les actions collectives doivent amorcer des réactions en chaîne.

3/ Enfin, chapeautant le tout, une réflexion politique, au sens d’une réflexion sur les valeurs et l’organisation de notre société doit venir nourrir ces actions.

Une part croissante de l'opinion publique semble maintenant en attente de changement, y compris au sein de nombreuses institutions...



suite a cet echange

Promis ! La cloison qui sépare à ce jour le café de la M.A.S. aura été abattue en vue de la prochaine rencontre, ou, dans l’attente, nous prévoirons une salle plus grande.



Car il est certain que le nombre de personnes qui se sentent concernées va aller croissant (comme quoi, tout ne doit pas "décroître"). D’une part parce que notre réseau de communication ne cesse de s’agrandir et, d’autre part, parce que nos concitoyens prennent de plus en plus la mesure d’actions urgentes à mettre en œuvre pour le plus grand profit de notre environnement et de notre qualité de vie.



De nombreuses personnes présentes, qui n’ont pas encore pu voir le 1er film sur la décroissance, se sont dites intéressées par une nouvelle projection. Le second film sur le sujet dure 3 heures, et fera l’objet d’un colloque annoncé pour la fin 2009.







L’auditoire a été cordialement invité à se joindre à l’Assemblée Générale de CREAvignon qui a soufflé sa première bougie le 18 mai 2009, et déjà plus de 130 adhérents ! Cette réunion a permis de mieux connaître notre association, de faire le point sur les actions réalisées au cours de cette première et riche année d’existence, d’envisager les actions à venir. Et il y a fort à faire …



Contacts :

Bernard GRIGNON : http://decroissance.over-blog.org/

CREAvignon : http://creavignon.ning.com/

Maison Alternative et Solidaire (MAS) : http://maison-alternative-et-solidaire.over-blog.com/

Association GAIA : 04 90 25 44 73

Partager cet article

Repost 0
Published by creavignon - dans Evenements
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de creavignon
  • Le blog de creavignon
  • : Rassembler les personnes de sensibilité écologique dans une vaste région autour d'Avignon. Articles, discutions, manifestations organisées sur le thème de l'écologie. Rencontres festives entre personnes de sensibilité écologiste
  • Contact

Actions en cours


Pour une commission chargée
d'étudier toutes demandes d'abattages
d'arbres dans l'agglomération d'Avignon